Dessins

"Les idées rouges", Aquarelles, 30x40cm. 2015












Fabula

La recherche graphique entreprise dans la série ‘Fabula’ se base sur les rapports formels et surtout sensibles qui s’établissent entre l’humain et l’animal. Je suis fascinée par l’incroyable mixité du vivant et le potentiel de formes qu’elle recèle.
En dessinant, je tente de suggérer plutôt que définir avec précision la nature étrange des corps représentés, tout en gardant une grande spontanéité dans l’écriture graphique.
Apparaissent alors ces  assemblages de logiques disparates, avec des premiers plans sans arrière-plan, et des corps animaux et humains puisés dans toute sorte de fables médiévales ou de mythes, créant ainsi un univers fourmillant d’histoires étranges et drôles à la fois.
Le mythe et la fable sont pour moi comme un langage vivant qui me sert à interroger le présent.
Ces images poétiques entrent en résonances les unes avec les autres, se répondent, comme si comme si elles avaient fait partie d’un livre dont on aurait perdu le contenu.